Non remontant
 
Chaque chose en son temps
Et l’on vit tant de choses
Cette fleur de printemps
Nous l’appellerons Rose
La Terre tourne, est ronde
Je tourne en rond sur Terre
Des envies vagabondes
Aux pensées meurtrières
 
Façonne notre indifférence, en dictons par milliers
Heureux les imbéciles… et je suis le premier !
 
La nuit porte conseil
Mais si l’on dort le jour ?
D’ennui, prennent l’oseille
Les métiers de l’amour
Chaque jour suffit sa peine
Chaque peine a fait le tour
Des envies que l’on traîne
Aux pensées que l’on court
 
Façonne l’infâme arrogance, crions-le par milliers
Heureux les imbéciles… et je suis le premier !
 
Ne jamais dire jamais
Mais lorsqu’il n’y a rien
À jamais je promets
De meilleurs lendemains
Malheur aux innocents
Lorsque la coupe est pleine
Y’a des envies de sang
Dépensées dans la haine
 
Façonne nos années d’errance, en chantant par milliers
Heureux les imbéciles… et je suis le premier !
 
Rien ne sert de courir
Il vaut mieux vivre en vain
Rien ne sert de mourir
Et l’on marche incertain
Malheur aux innocents
Lorsque la coupe est pleine
Y’a des envies de sang
Dépensées dans la haine
 
Façonne des lots d’insouciance, servons-nous par milliers
Heureux les imbéciles… nous serons chansonniers !