Elle fait du zèle (pauvre France)
 
Elle vient me voir
Pour une salve de reproches
Qui sont censés m’émouvoir…
Sensible, je m’en tape la cloche
En néologue pro
J’ai l’expression libre et moi
Je dis que chercher du boulot
C’est un concept bourgeois


Elle m’intercepte
Me coupant la parole en deux
Je lui avoue : « C’est un fait
Tout est de ma faute et tant mieux 
L’amour donne du zèle
Si je m’enrôle au gré de toi
Pour moi, l’union fidèle
Est un concept bourgeois »
 
Elle bâille en grand
Et me dit : « C’est inévitable
Entends-tu mes pressentiments ?
Tu vas t’endormir sous la table 
Pour toi, je crains le pire
De tes nuits blanches au vin de noix ! »
Je lui réponds que dormir
C’est un concept bourgeois


Elle rit de moi
Pas de paie et pas de pot
Mon compte est aux abois
Sans monnaie pour le proprio
Je suis sans terre à terre
Je ˝check˝ mon chèque en bois
Pour moi, propriétaire
Est un concept bourgeois
 
Elle voudrait bien
Aux yeux de la République
Avoir un bon citoyen
Comme compagnon politique
Mais je n’embrasse pas
Les mains du vieux François
La société pour moi
C’est un concept bourgeois


Elle s’intéresse
À ma façon d’être tranquille
De savoir gérer son stress
En équilibre sur le fil
Funambules sœurs et frères
Compagnie sans tracas
Car s’inquiéter pour son salaire
Est un concept bourgeois


Elle garde-à-vous
L’uniforme des principes
Sur sa peau se tatouent
Des frontières sans logique
Les idées du passé
S’accrochent et moi, j’aboie :
« La nationalité
Est un concept bourgeois »


Elle fait du zèle !


Elle prie mes mains
Quand je travaille mes pieds
En espérant que demain
Soit un dimanche à prier
Mais j’ai sans prétention
Plus de cœur que son foie
Pour moi, la religion
Est un concept bourgeois
 
Elle m’autorise
A chanter mes inconvenues
En m’assénant : « C’est la crise 
Rien n’y peut rien, bien entendu 
Vos belles mélodies
Nous apportent bien des émois ! »
Mais la révolution, pardi
N’est pas un concept pour moi 


Elle me fait des promesses :
« Demain, tout ira pour le mieux 
En attendant, serrons les fesses
L’accalmie, c’est bientôt, bon vieux ! »
J’ai de la rébellion
Cela ne me concerne pas
Se sacrifier pour la Nation
C’est un concept bourgeois
 
Elle me fait des avances
En découvert autorisé
En recommandé, me relance
À coups d’agios majorés
Il n’y a rien à faire
Je ne rembourserai pas
Car gérer son compte bancaire 
C’est un concept bourgeois
 
Elle voudrait me voir
De la sueur sur le front
Assumer mes devoirs 
Sans aucune concession
Je vais la décevoir
Je ne participe pas
Protéger son territoire
C’est un concept bourgeois


Elle m’envoie dans la rue
Une fleur en boutonnière
Comme réponse incongrue
Elle me déclare la guerre
Je laisse en souvenir
La chanson que voilà
Chanter pour le plaisir
C’est un concept bourgeois !