Coups d'poids dans la gueule


35 kilos d’innocence
Dans les rues de mon enfance
Ma voisine s’appelle Emmanuelle
J’voudrais bien m’marier avec elle
On est fringués en salopette
J’y tiens la main presqu’en cachette
On n’a pas l’droit d’aller plus loin
Que d’vant l’portail de son jardin

Faut qu’j’fasse gaffe à pas trop prendre de poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera

52 kilos d’ado
Qui remplit son sac à dos
De haine, de clopes et de rage
C’est fini l’enfant bien sage
Je m’en vais courir autour
De ce monde qui panique
En distribuant de l’amour
À mes idées utopiques

Mais faut qu’j’fasse gaffe à pas trop prendre de poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera

70 kilos d’adulte
La vie qui nous catapulte
Un mariage et des enfants
Un crédit pour l’appartement
Le frigo plein à craquer
C’est bientôt la liberté
40 années de délices
De bon et triste service

À faire gaffe à pas trop prendre de poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera

110 kilos de rancœur
L’instant qui brise le cœur
Elle est partie hier matin
En emportant les gamins
Un petit mot pour me dire
Qu’elle ne pouvait plus mentir
Que, non, elle ne m’aimait plus
Ni pour le cœur ni pour le cul

J’crois bien qu’j’vais encore reprendre du poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera

1 kilo 5 de cendres
Ça ressemble à s’y méprendre
À la fin du cauchemar
Au fond de l’urne, peinard
Je pense à tout ce temps perdu
Tout ce que je n’ai pas vu
Vienne à moi l’éternité
En poussière de mille regrets

C’est fini pour moi la prise de poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera

Fini pour moi la prise de poids
Coup d’poids dans la gueule, et cætera