Vous m’emmerdez !


Pour être tout à fait honnête
Comme je n’ai rien à vous prouver
Je vais vous dire de cette planète
Ce qui ne m’a jamais dérangé :
Que deux hommes se marient entre eux
Du moment qu’ils sont amoureux
Et qu’ils aiment leurs enfants
Évidemment
Et pour être tout à fait franc
Comme je n’ai rien à vous cacher
Tous ceux qui pensez autrement
Vous m’emmerdez

Pour être tout à fait clair
Et pour nous connaître mieux
Je vais vous dire ce qui m'indiffère
Dans ce monde merveilleux :
Qu’un étranger passe la frontière
Qu’il vienne partager mon pain
Si ça peut faire moins de misère
Je le veux bien
Ceux qui trouveront démagogique
Cette façon de penser
Vous avez compris la musique :
Vous m’emmerdez

Pour être franco de port
En y allant de but en blanc [toujours un peu “de BOUT en blanc”]
J’ai eu beau faire tant d’efforts
Sur tant d’années et par tout temps
Je ne comprendrai jamais rien aux riches
Qui veulent toujours plus d’argent
Pour le cacher en fiscale niche
Comme c’est navrant
Je vais le dire simplement :
Emportez-les sous terre six pieds
Et avec eux tout leur argent
Vous m’emmerdez

Pour être tout à fait exact
Vraiment précis, on ne peut mieux
Je m’en vais mesurer l’impact
Sur ma vie de tous vos dieux
Je ne peux faire un pas dans la rue
Sans tomber, oh ! Bondieuserie
Sur une croix un foulard u-
Ne Vierge Marie
Comment le dire sans rancœur
Loin de vos mosquées et clochers :
S’il vous plaît, priez donc dans vos cœurs
Sans m’emmerder

Soit ! Nous avons fait connaissance
Il serait bon de vous dire
La vérité en toute conscience
Qui pourrait nous anéantir
Ne me donnez jamais le pouvoir
Je serai bien plus loup que vos loups
Demandez donc à ma guitare
Si je suis fou
Alors je reste dans mon coin
Sans autre forme de procès
Que de vous chanter ce refrain :
Vous m’emmerdez !
Et je n’ai nul autre besoin
Vous priant de me pardonner
Que de vous chanter des refrains
Pour vous emmerder