Salut à vous

avec les violons du JOSEM

La plus jolie
Est à Cergy
Le plus à l’aise
Est Angolaise
Elles ont le teint doux
À Moscou
Et la peau sèche
À Marrakech
Elles se la coulent
Douce à Kaboul
Se destressent
À Los Angeles
Elles ont du cran
À Téhéran
Et du bagou à Katmandou


Pour les attirer
À Sydney
On se les bataille
À Shanghai
On leur ment un peu
À Saint-leu
Pour une nuit
À Philadelphie
Y’des mignonnes
À Barcelone
Des amours
À Saint-Pétersbourg
Qui à mon cou se pendent
À Ostende
Comme des vraies dames
À Amsterdam


Elles sont si bonnes
C’est à Lisbonne
Elles nous sourient
Toutes à Paris
Elles sont coquines
À Argentine
Sont si bien roulées
À Lomé
Elles ont la classe
En Honduras
Elles ont le temps
À Erevan
Bien fournies
En Californie
Beau bas du dos
À Santiago


Tu les aimes
À Jérusalem
Tu les bénis
Alexandrie
Tu les adores
Dans les Comores
Et les chéris
À Miami
C’est l’idéal
À Montréal
C’est élégant
À Abidjan
De leur faire le coup
À Guangzhou
Du séducteur
En Équateur


Elles sont mortelles
À la Rochelle
Elles sont canon
Bien sûr à Lyon
Elles ont du pot
À Mexico
Et elles ont du vice
À Tunis
Elles ont des aires
À Buenos Aires
De princesse
D’ex-URSS
Elles vont et s’en reviennent
À Vienne
Pour t’enlacer
Tout près d’Alger


Mais jamais, au grand jamais
Je n’en ai vu de plus mûre
Que celle-là, un soir de mai
Dans cette rue de Saumur


Elles nous emmènent
Tout près d’Athènes
Parler des chemins
De Dublin
Nous faire envie
À Varsovie
Nous faire la cour
À Singapour
Y’a des matins
C’est à Pékin
Et y’a des soirs
C’est à Dakar
Une journée de rêve
À Genève, un mois magique
À Mozambique


Quand elles assurent
C’est à Namur
Qu’elles sont tip-top
C’est à Saint-Trop’
Qu’elles ont du chien
C’est à Holguin
Ou qu’elle sont chiennes
C’est à Cayenne
Elles ont des ballades
À Bagdad
Hallucinantes
Au bord de Nantes
Ça porte chance
Au port de France
Ça vaut de l’or
À Salvador


Elles sont pulpeuses
C’est dans la Creuse
Elles sont fruitées
À Yaoundé
Goût caramel
Dans les Seychelles
Ou bien goût vanille
À Séville
Tout juste amères
Si c’est au Caire
Bien comme il faut
À Santiago
Un peu sucrées
À San José
Goût chocolat
C’est à Lima


Presque parfaites
À Nazareth
Pas déçu
À Honolulu
T’en seras fier
Dans le Cap-Vert
Et toujours content
À Oran
De les avoir
À Zanzibar
Tout près de toi
À Panama
Rendre la vie belle
À Bruxelles
Et le destin beau
À Tokyo


C’est un délice
Au cœur de Nice
C’est du bonheur
Derrière Honfleur
C’est du plaisir
À Agadir,
C’est de la joie
À Bogota
Quand elles sortent le grand jeu
À Dreux
Qu’elles se la jouent stars
À Mostar
Quand elles déchirent tout
À Wenzhou
Ou qu’elles cartonnent
À Washington


Mais jamais, au grand jamais
Je n’en ai vu de plus mûre
Que celle-là un soir de mai
Dans cette rue de Saumur


Elles sont sauvages
Dans mon village
Civilisées
Où je suis né
Pas peur des mots
Dans mon hameau
Mais, ma foi, gentilles
Dans ma ville
Des têtes à claques
Dans ma baraque
Puis des petites
Là où j’habite
Parfois des anges
Derrière ma grange
Ou des démons
Dans ma région…


Salut à vous…