Même pas mal


Je n’suis rien, je n’suis personne
J’observe du haut de mes trois pommes
J’attends tranquille que mon heure sonne
Pour tant qu’il y aura des hommes…
J’ai d’quoi en voir passer des bonnes


J’attends assis le jugement
Le dernier indifféremment
Ou le premier, celui des enfants
Et s’ils s’ennuient en m’écoutant…
J’arrête cet air, je l’abandonne


Ça peut paraître immoral
Mais même pour les choses immondes
Je pleure pas, j’ai même pas mal
J’ai pas peur quand le ciel gronde
Et je sais bien qu’le monde va mal mais j’vais pas m’faire mal
Pour faire face au monde


Témoin du haut de mes vingt ans
j’comprenais pas naturellement
La terre, le ciel et puis les vents
Et les amis qui foutaient l’camp…
Dans ce monde si surprenant


Il m’en aura fallu des tonnes et des tonnes
Qui m’ont fait en somme
Et me voici, ainsi s’étonnent
Des qu’auraient bien voulu ma pomme…
Dans leur univers attirant


Je sais bien qu’c’est immoral
Mais même pour les choses immondes
J’ai pas peur, j’ai même pas mal
J’fais mon sourire éternel de Joconde
Et je sais bien qu’le monde va mal mais j’vais pas m’faire mal
Pour faire face au monde


J’fais pas c’que j’peux, j’ai tout mon temps
J’vaux pas un clou, j’veux rien, néant
Les « Peut mieux faire », c’est agaçant
Si j’l’avais fait ce s’rait sûr’ment…
Sûrement bien plus méchant


4-3-2-1-zéro ! La vie
1-2-3-4 et c’est parti
L’horizon, le vent, les amis
Il ne m’en faut pas plus aussi…
Il ne m’en faut pas moins pourtant


Je sais bien qu’c’est immoral
Même quand ça paraît immonde
Je tremble pas, j’ai même pas mal
J’m’en sors toujours comme James Bond
Et je sais bien qu’le monde va mal mais j’vais pas m’faire mal
Pour faire face au monde


Amateur du « Ni non, ni oui »
Je suis là, je suis bien, j’veux pas d’ennui
Chacun s’occupe de ses soucis
De sa conscience et c’est ainsi…
Qu’on gardera bien les brebis


Une main dehors, un pied dedans
Un responsable, un innocent
Un incapable, un impatient
On veut toujours nommer les gens…
On veut souvent changer sa vie


Et je sais bien qu’c’est immoral
Même quand ça paraît immonde
Je pleure pas, j’ai même pas mal
Je panique pas une seconde
Et je sais bien qu’le monde va mal mais j’vais pas m’faire mal
Pour faire face au monde