Tizan (Créole)

Rofrin :
Pi tanmti tamnti minm
Tizan té an baba krinm
Po fonn an farine pli
Si in tér té fine sék son péi
Pi tanmti tamnti minm
Té zanti an baba krinm
Po sony an farine pli
Lo kér té an rakét son papa son fami

Po la pinn dann son sizan
Monmon la amont son Tizan
Et c'est ainsi qu'à six ans,
sa maman montre à Tizan
Gout kan lé an naz
Na kapkap i grinp
Dann son move kor bwar binzwin
toutes sortes de thés, d'herbages,
de tisanes dont son corps, son sang ont besoin.

La bézwin bwar binzwin la bézwin
Bawr binzwin la bézwin bwar binzwin

Rofrin :
Dès sa plus tendre enfance, Tizan fut une chance,
fine farine de pluie des terres arides de son pays.
Dès sa plus tendre enfance, Tizan fut providence.
Oh ! Divine eau de pluie
pour les coeurs trop arides de son pays.

Laba dizann
Tel marmay sa la giny dizan
(Sa) la fé tizann
Dann kartyé la rivir Sinzan

A donner ou à vendre,
pas que pour des étourdissements,
les corps à détendre,
le chikungunya en tua tant.
Li donn i vann
Sa la pa aryink po sézisman
Boubou tanpann
Sikoungouya la giny l‚lan

Tizan po aprann
Et Tizan d'apprendre
Koman la vités na son tan
que la vitesse, elle, a son temps,
Li yabou konprann
finit par comprendre
N'apo bour tro médikaman
qu'on prend trop de médicaments.

Dans l'assiette, les ventres,
notre santé, nos sentiments,
les légumes, les viandes,
et du poison, méfie-t'en !
Sa lé dann la vann
Nout santé sanm nout santiman
Zérb aou la vyann
Panga na la pwazon soman

Tizan dann son panyé bazar
Na bouréd néna zayko nwar
Rasine féy kors dobwa po bwar
Poumarlon marly‚pou mounwar

Tizan, dans son panier de hasard,
Na bouréd néna zayko nwar
racines, feuilles et écorces à boire,
Poumarlon marlyépou mounwar
son odeur de parfum s'égare
Lé dou son san sino kanbar
de l'aurore à la brise du soir.
Son kiriyé la i sonn an pouriyér malbar

Néna domoun déor
Na lo kér lokisité
Taka si ou wa lo kor
Sa fine an losikré
On dit : " L'autre hémisphère est plus civilisé ",
I di bann péi nor
Péi sivilizé
mais il cherche de l'air, ne peut plus respirer.
Z'I rod in nouvo lor
Po sort dann malizé

Z'apo viv z'apo mor
Z'a fine obli bondyé
Po rod Tizan foutor
Nout Tizan tizanyé

Mais, au grand jour de ses seize ans,
il parcourt la terre, Tizan.
Tél la rant dann son kinz sézan
Sa la désot la mér Tizan
Po démakdoz
Lo kor lo kér lo zyé
Volaydoloyé
Po romargoz
Dosik dosél la vi
Po arrovinég
Po arromaloyé
Romargoz démakdoz dann gozyé
Démakdoz romargoz in gozyé

Rofrin

Lyann pardsi lyann
Li volvol dann syél loksidan
Lalmay lirlann
Tizan koman Zanbla Tarzan
De liane en liane,
il vole dans le ciel d'Occident,
d'Allemagne en Irlande,
Tizan qui ressemble à Tarzan !
Lontan té I vann
Zistwar gran zéan blan si son kontinan
La vi po arrann
Ali son dinité si sa la paf outan !

Ziska zidann
Tikaf la la sony malodan
Savan savann
I pran pi lér sanm prézidan
Jusqu'à Zidane,
Tizan soigne les maux de dents.
Les grands, les ânes,
n'écoutent même plus leur président.

Blan bér tsigann
Krétyin swif payin swadizan
Té I mont I dsann
Po anpar par bol tizann tizan
Blancs, beurs, tsiganes,
chrétiens, juifs, pa‹ens soi-disant,
goûtent aux tisanes
des médicaments de Tizan

Dann in mok lo té linfizyon
Tasses pleines de pr‚dications
An ti lok té an konplikasyon
Panga Bwana ta bwar bouyon !
pour le rot de bébé, mamans !
Pour le caca entre deux biberons,
Li la lok ék léro pa bon
tiens, voilà du pokpok, prends donc !
Kas lo ker sriz ton laksyon
Sa la fyév larzan la tansyon
T'as peur de la crise, ah ! Tension !
Anou zamblon lé nwar laba la Rényon

Forstan Tizan la sinm
Pas si poro domoun minm
N'in Zann la fonn po li
Nananm lo kér an gazon mai
Tizan, Tizan sème, sème
semences d'amour et il aime.
Demoiselle Ti Jeanne luit
comme tisane au coeur de Tizan pour la vie !
N'in Zann la fonn po li
Nananm lo kér an gazon mai
N'in monmzél Ti Zann la ni
Koman Tizann dann kér Tizan pa la vi.
Jeanne et Tizan s'aimèrent d'amour pour la vie.